Charles Glorieux nous parle du Séminaire Weightlifting 101 (22-23 juin 2019)

64858106_884369025248407_7228674102288973824_n.jpg

Les 22 et 23 mai, nous avions la chance d’accueillir un séminaire Weightlifting 101, donné par Erik Lau Kelner, fondateur de la méthode.

Mais en quoi consistait ce séminaire ? Qu’en ont appris nos coachs qui y participaient ? Charles Glorieux, head coach de CrossFit Nivelles, nous explique…

Le week-end séminaire avec Erik consistait à 2 jours de pratique autour de l’haltérophile en tant que Crossfiteur.

Nous nous sommes entraînés sur le snatch, le back squat, le power clean et le barbell cycling. (Et le down and up Haha. Véridique) .

C’était vraiment chouette de pouvoir s’entraîner avec les athlètes venus d’autres salles.


En tant qu’athlète, qu’as-tu appris lors de ce séminaire, qui te sera utile pour progresser ?

C’est la deuxième fois que je m’entraîne avec Erik. La première fois était il y a deux ans lors d’un camp (4 jours).

J’en ressors avec les mêmes idées. Il n’y a pas de raccourci. Il faut s’entraîner dur et sérieusement si l’on veut continuer à progresser. Même si une personne peut nous guider dans l’entraînement, c’est à nous à réaliser le nécessaire pour progresser.

64885997_884372238581419_6584766154231775232_n.jpg



En tant que coach maintenant, qu’as-tu appris lors de ce séminaire ? Y a-t-il des choses que tu vas intégrer dans la programmation de la salle ?

Un élément technique par série. S’il y a 5 éléments techniques, il y aura 5 séries pour les assimiler et les mettre ensemble petit à petit. La contrainte temps me pousse parfois à donner trop d’informations en même temps. Il faut continuer à mettre l’accent sur les bases, même pour progresser dans des mouvements spécifiques comme le snatch. Cela passe par la répétition du mouvement ainsi que dans sa compréhension.

Pour moi il est très important que les athlètes comprennent pourquoi ils réalisent un exercice d’une certaine manière plutôt que d’une autre. Il y a des « règles » à suivre mais tout le monde ne doit pas faire la même chose. Et je pense que tout le monde peut le comprendre si l’on prend le temps de l’expliquer.



65030192_884371448581498_7089511801779388416_n.jpg

En quoi se distingue la méthode / le coaching de Erik par rapport à d’autres méthodes ?

Erik aime travailler avec sérieux. On aime s’entraîner mais l’entraînement n’est pas le moment pour « jouer ». Il y a d’autres moments prévus pour ça. Si on merde par manque de concentration, tout le monde en paie le prix. Il veut qu’on tire le maximum de chaque exercice, chaque répétition.

Vu comme ça, je suis d’accord que ça peut paraître très militaire et très peu fun. Mais la concentration amenée durant le week-end nous permet de progresser et de ressentir des choses que l’on peut ressentir uniquement lorsque l’on est à 100%. Ces mêmes choses nous font progresser, et c’est la que ce trouve le « fun ».



Merci !


Photos : Ben Coche