S’entraîner sous de fortes chaleurs ? Quelques recommandations !

17498487_416593212025993_8356079738100989505_n.jpg

Ca ne vous aura pas échappé qu’il fait fort chaud actuellement. Quelques recommandations lorsqu’on s’entraîne à cette chaleur :

1. Bien s’hydrater, sans se sur-hydrater. Votre corps est un organisme qui a été capable, durant des millions d’années, de gérer son hydratation. Notre cerveau sonde constamment notre niveau de sodium dans le sang, et nous en informe. Ecoutons-le. Si vous avez soif, buvez. Avant, pendant, après l’entraînement.

2. Nous pouvons réguler notre température grâce à notre respiration (en partie), mais surtout grâce à notre peau. La sudation est un mécanisme complexe qui permet de mettre de l’eau sur notre peau, et par là de profiter du moindre mouvement d’air pour se rafraichir. Quand vous avez trop chaud, n’hésitez pas à vous asperger d’eau.

3. Si vous ne suez pas, c’est mauvais signe. C’est un signe de coup de chaleur (« heat stroke »), ce qui peut être très grave. Les autres signes sont : un rythme cardiaque très élevé, une respiration rapide, une confusion mentale, des nausées. Arrêtez-vous immédiatement, mettez-vous à l’ombre, demandez à quelqu’un de vous asperger d’eau, et d’appeler les urgences. Rappelez-vous d’Annie Thorisdottir au « Murph » des Games en 2015…

59972051_851609088524401_5152437965955268608_n.jpg

4. Pour reconstituer les électrolytes perdus avec la sueur, l’eau de coco est un excellent choix naturel : 13 fois plus riche en potassium que le Gatorade, et 2 fois plus riche en sodium. De plus, elle présente un très bon équilibre entre ces 2 électrolytes.

5. A savoir : le maximum de rayonnement solaire a lieu vers 14h, mais avec l’inertie thermique de la Terre, c’est vers 16h qu’il fait le plus chaud. La plupart des salles CrossFit proposent des wods tôt le matin, et d’autres qui terminent tard le soir. Peut-être est-il temps de tester ce fameux « WOD de 7h00 » ? ;-)

6. Concevez plutôt ces moments de fortes chaleurs comme des entrainements hors de votre zone de confort, hors de vos habitudes. Ce n’est peut-être pas ces jours-ci que vous allez battre votre temps sur « Fran », votre nombre de rounds sur « Cindy » ou votre 5RM Back squat… Mais ce n’est pas grave, il y a assez de jours où il fait nettement moins chaud sur l’année (surtout en Belgique !) :-)

Conclusion : Soyez à l’écoute de votre corps. Si vous ne le sentez pas, si vous sentez que vous devez ralentir, boire un peu, vous rafraîchir, voire vous arrêter : faites-le ! #BeSafe


En suppléments, voici 3 articles sur la question de l’hydratation, publiés par notre coach en nutrition, Yves Patte, dans la revue Néo Santé :

  • “Comment s’hydrater ?” : quelle quantité ? faut-il croire les vendeurs d’eau en bouteille ? la soif comme meilleur guide… https://goo.gl/U8bNY3

  • “L’hydratation des sportifs” : les dangers de boire “trop”, l’hyponamétrie, boire à sa soif dans l’effort et le mythe des “boissons sportives”… https://goo.gl/pt5u1f

  • “Que boire après l’effort ?” : l’eau de coco, les crampes après l’effort et les types d’eau… https://goo.gl/QZ8RJD