(Auto) Focus sur Ben Coche : photographe "CrossFit"

16487462_393022027716445_159754316977921460_o.jpg

A CrossFit Nivelles, vous le connaissez certainement. Hors de CrossFit Nivelles, vous l’avez peut-être croisé lors de compétitions. Peut-être est-ce lui qui a pris votre photo de profil ? Ben Coche est athlète CrossFit et photographe. Dans cet interview, il nous explique comment il s’est mis à la photo CrossFit, et comment s’est passée son expérience de photographe aux Aphrodite Games, à Chypre !

. . .

Ben : J’ai commencé la photo en 2015, par l’argentique après avoir acheté mon (regretté)  Yashica sur une brocante de Nivelles. 

Yves : Et qu’est-ce qui t’a amené à photographier des événements CrossFit ? 

Ben : Je faisais déjà du CrossFit depuis plus d’un an à CFN, et à cette époque se déroulait la BFL (Belgian Fitness League), compétition à laquelle CrossFit Nivelles participait. Armé de mon Yashica, je me suis “incrusté” pour prendre 2-3 clichés dont une photo de toi sur un Front Squat ! 

Après avoir développé ce film et découvert des photos pleines de vie, je me suis décidé à m’acheter mon premier numérique et c’est la que CFN m’a proposé de faire des photos pour la box. 

De fil en aiguille, j’ai été amené à bosser pour PRIMAL sur le Belgian Throwdown 2015 et puis j’ai rencontré les frères Germain, qui sont les organisateurs du Liège Throwdown. Ils m’ont proposé de venir couvrir leur première édition, proposition à laquelle j’ai répondu oui instantanément ! 

À partir de ce moment là, j’ai continué à couvrir quelques événements en interne à CFN et sur d’autres compétitions, pour petit à petit me faire un nom en Belgique pour la photographie CrossFit.

 Yves : Comment as-tu été sélectionné pour être photographe sur les Aphrodite Games 2019 ? 

Ben : Début d’année 2019, j’ai envoyé des emails et messages sur les réseaux sociaux à beaucoup de compétitions en Europe, certaines faisant partie du circuit des Sanctioned Events CrossFit et d’autres qui me plaisaient de part leur situation géographique ou leur campagne de communication. 

Après quelques réponses négatives, l’organisatrice des Aphrodite Games m’a contacté par e-mail pour me dire qu’elle serait ravie de m’avoir dans la Media Team de son édition 2019. Elle s’est purement basée sur mes photos, mon travail lui plaisait et voulait donc que je mette en image son événement.

71496674_947181815633794_5573143799443488768_o.jpg

Yves : Comment ça se passe quand on est photographe sur une telle compétition ?

Ben : Pour vous faire un tableau, Aphrodite Games, c’est le Wodapalooza de l’Europe ! Cadre magnifique, soleil pétant et des athlètes de haut niveau ! 

C’est une compétition de haut calibre, avec une organisation digne des Regionals (RIP), de supers athlètes et des timings respectés à la minute prêt. Les organisateurs ont su s’entourer de ce qui se fait de mieux en terme de gestion d’événement. Peu importe qui, que cela soit les MC/Speakers, les judges, head judge et le “Athlete control manager”, c’était une équipe de haut vol. 

Qui dit une telle organisation, dit une aussi grande organisation au niveau de la team media. Nous étions 3 photographes et deux équipes vidéo. 

Mon équipe était composé de RXD Photography et Unbroken Pictures. Le premier ayant beaucoup de compétitions à son actif, il s’occupait de poster des photos régulièrement dans la journée pour alimenter les réseaux sociaux. Le deuxième, ainsi que moi, prenions un maximum de photos sur le plus de heat possible.

72104694_947183208966988_9019467579713912832_o.jpg

Les journées étaient très chargées, de 7H à 19-20H, les trois jours de la compétition. Une fois la compétition finie, j’étais chargé de prendre les photos podiums et les envoyer dans les 10-15 min qui le suivaient pour être le plus réactif possible sur Instagram et Facebook.

En bref, c’est beaucoup de boulot, beaucoup de fatigue, de pas (65 000 sur 3 jours) mais surtout énormément de rencontres, d’enseignement et de FUN !

Yves : Quel est l'athlète (masculin ou féminin) que tu es le plus heureux d'avoir pris en photo (depuis tes débuts) ?

Ben : Au niveau masculin, cela restera à jamais mon premier athlète des Games, Jonne Koski. Et au féminin, sa copine Emilia Leppänen, elle aussi athlète des Games. 

J’ai eu la chance en 2017 d’être contacté par ROGUE, grâce aux très bonnes relations entre eux et CrossFit Nivelles. À cette époque, l’entreprise venait d’annoncer qu’elle s’installait près d’Anvers à Schelle pour ouvrir son nouveau centre de distribution. 

J’ai reçu un e-mail, après qu’Arnaud leur ait donné mes contacts, me proposant de passer à l’entrepôt pour discuter d’une collaboration avec eux. Sur place, ils m’ont annoncé que Jonne Koski venait en Belgique pour découvrir les nouvelles installations. 

Flash-Forward deux semaines plus tard, je me retrouve nez à nez avec mon idole, pour travailler avec lui en photographiant toute sa journée d’entraînement ! 

18216830_435313286820652_5991421647412122656_o.jpg

J’ai découvert une personne sincèrement humble, gentille et très à l’écoute. Sa copine l’accompagnant était un plus auquel je ne m’attendais pas puisque je ne la connaissais ni d’Eve ni d’Adam. J’ai été choqué de leur niveau, c’est autre chose que de les voir en vidéo et streaming sur Youtube…

Une expérience inoubliable !

Yves : Quelle est la plus belle photo que tu aies prise (tout événement confondu) ?

Ben : Sans hésiter, la photo d’Aurore prise lors du Beyond The Limit organisé par CrossFit Nivelles et CrossFit Aymon. D’ailleurs je pense que tu vois très bien de laquelle je parle, puisque tu as écris un roman à propos d’elle sur Instagram :D 

Mais c’est difficile de choisir ma préférée, à chaque événement il y a une photo qui sort du lot. 

29983698_594674114217901_5357338263242319327_o.jpg

Yves : As-tu d'autres événements prévus ?

Ben : Mon prochain événement, si tout se goupille comme il faut, sera The Battle for Middle Ground le 16 et 17 Novembre en Angleterre. 

J’ai rencontré l’organisateur aux Aphrodite Games, il s’occupait de contrôler que les athlètes étaient là où ils devaient être durant chaque journée de compétition. 

Peut-être que ce voyage à Chypre aura été le coup dans la fourmilière pour que de nombreuses autres compétitions se manifestent pour travailler avec moi.

Yves : C’est ce qu’on te souhaite !! … Et dernière question : as-tu un conseil pour un ou une athlète qui souhaite être photogénique durant une épreuve CrossFit ? :-)

Ben : N’essayez pas de vous montrer, restez vous-même et surtout, ne me cherchez pas du regard ! JE VOUS VOIS !!!

Si vous vous donnez à fond pendant le WOD, sans penser au reste, sans penser à votre tête sur la photo, elle sera parfaite ! La photo dégagera de la sincérité et ça c’est beau.

Pour finir, comme je dis toujours, je ne fais pas de miracles à coup de photoshop, le bureau des plaintes se trouvent chez vos parents :D :D :D

Yves : Hahaha ! :-D Merci, Ben !!