Essayons une méthode "fonctionnelle" pour éviter les absences aux WODs

Il arrive parfois que certains oublient d'annuler leur inscription au WOD, et si celui-ci était sold-out, ça prive inutilement celles et ceux qui étaient en liste d'attente... D’autres se rendent compte trop tard qu’ils ne pourront pas être au WOD, et ne savent plus annuler, parce qu’on est déjà moins d’une heure avant le début du WOD. 

 Il nous arrive à tous des imprévus (professionnels, familiaux, etc.) durant la journée, on sait donc que ça peut arriver de temps à autre. Le fait est que cela empêche un autre athlète de pouvoir venir s’entraîner. Plusieurs d’entre vous nous ont exprimé leur frustration d’être resté(e) en liste d’attente et d’avoir appris, par la suite, que le WOD n’était en réalité pas complet. 

Celles et ceux qui préviennent de leur absence via Facebook le font certainement en voulant bien faire, mais deux problèmes se créent : 1. Tout le monde n’est pas constamment sur Facebook (oui, oui, je vous jure !) ; 2. Si cinq personnes se présentent pour prendre la place libre, comment fait-on ? Pour cela, l’avis sur Facebook du type « Bloqué au boulot !! Impossible d’être au WOD de 17h45. Une place se libère !!! » n’est pas une solution. 

La règle actuelle est : 3 absences à des wods sur le semestre (ce qui comprend aussi le fait de ne pas se scanner) provoquent un blocage de l’abonnement et l’annulation des réservations en cours. Pour pouvoir se réinscrire, il faut venir à la salle et ré-activer l’abonnement. Mais ça ne marche pas encore totalement. Du coup, nous nous sommes creusés la tête pour trouver une solution. Et pourquoi ne pas faire ce que nous avons l’habitude de faire dans le CrossFit ? C’est-à-dire aller chercher dans la science les méthodes les plus EFFICIENTES ? En un mot, prenons ce qui FONCTIONNE

Et qu’est-ce qui fonctionne en matière de comportement ? … L’ « aversion à la perte » (« loss aversion » en anglais).

Lorsqu’on fait un choix, la peur de perdre quelque chose est plus grande que la joie de gagner quelque chose. Dit autrement, la tristesse de perdre 10€ est plus grande que la joie de gagner 10€, parce qu’on met plus de valeur dans les 10€ qu’on perd, que dans les 10€ qu’on pourrait gagner, et qu’on n’a pas encore. 

Les « références » en la matière, ce sont les psychologues Daniel Kahneman et Amos Tversky (1979, 1984). C’est à eux qu’on doit cette psychologie de l’aversion à la perte. 

Alors voici la NOUVELLE REGLE : lorsque quelqu’un aura son abonnement bloqué pour ne pas être venu 3 fois sans se désinscrire au moins une heure avant, il/elle aura à payer 10€ pour relancer son abonnement. 

MAIS notre but n’est pas de gagner de l’argent sur vos absences. Si nous voulons gagner de l’argent, c’est sur votre présence, sur le fait que vous veniez vous entraînez, que vous progressiez, que vous aimiez nos entraînements, pas sur le fait que vous soyez bloqués dans les embouteillages.

Du coup, nous avons décidé que ces 10€ seront reversés à Saint-Vincent de Paul, qui aide les plus démunis. Les 10€ que vous verserez pour réactiver votre abonnement, obligatoirement en cash, seront mis dans une enveloppe, qui sera déposée à la branche genappoise de Saint-Vincent de Paul à la fin de chaque mois. 

Pour éviter de payer ces 10€, voici quelques conseils pratiques

  1. Ne pas s'inscrire si on n'est pas entièrement sûr de pouvoir venir. (Par exemple, ne pas se dire : "je m'inscris si jamais mon boss me laisse partir plus tôt aujourd'hui..."). 
  2. Ne pas s’inscrire en se disant : « je devrais pouvoir être à l’heure… si ça roule bien… » Command ! Entre les tunnels fermés et les travaux perpétuels sur les autoroutes, ça ne roulera pas bien, et vous le savez :-)
  3. Ne pas s’inscrire en se disant : « je devrais pouvoir être à l’heure… si mon train est à l’heure ».  Soyons sérieux, il a été combien de fois à l’heure votre train ? :-)
  4. Ne pas se dire : "j'ai des grosses courbatures ce matin, je verrai ce soir si elles sont passées, pour aller au WOD"... Si vous avez de grosses courbatures en vous levant le matin, elles seront encore là au soir. Désinscrivez-vous, reposez-vous et faites un peu de "Mobilité" à la maison ;-)
  5. Ne pas s'inscrire dimanche à 10h00 si on sort le samedi soir en se disant "allez, je ne boirai pas trop, parce que demain matin, j'ai CrossFit !" … C’est sûr. On l'a tous fait, et on sait que le dimanche matin, on ne sera pas au WOD ! ;-)
  6. Si votre médecin vous diagnostique un début de grippe mardi, il y a peu de chance que vous soyez prêt(e) pour un WOD jeudi. Désinscrivez-vous directement de vos réservations des prochains jours (et prenez du bouillon : très riche en magnésium et en phosphore, il renforce le système immunitaire et nourrit convenablement. Savez-vous que les "Hadza", un peuple de chasseurs-cueilleurs de l'est de l'Afrique, sont très friants de bouillon, grâce auquel ils peuvent extraire la proline et la glycine, des acides aminés présents dans les cartilages, les os et la peau de leurs proies, et... ok, je m'égare... lol)

 
Mais vous avez compris, il ne faut pas s'inscrire si on n'est pas entièrement sûr de pouvoir venir. Sinon, on risque d'empêcher quelqu'un qui, lui, était sûr de pouvoir venir... 
 
Prévenir sur le groupe Facebook part certainement d'une bonne intention, mais si 5 personnes viennent en se disant qu'une place s'est libérée, il y aura 4 déçus. Et on veut vraiment rester stricts sur le nombre de personnes aux WODs... Désormais, nous supprimerons donc les messages Facebook annonçant les places qui se libèreraient en dernière minute (mais comme vous l’avez bien compris, on espère que plus aucune place ne se libère en dernière minute). 
 
De notre côté, nous restons constamment à l’affut d’améliorations au niveau de l’horaire, pour répondre à vos demandes et vos attentes. 
 
On fait confiance pour que tout le monde se responsabilise !! Merci de votre compréhension !!!
 
L'équipe de CrossFit Nivelles


Pour en savoir plus sur l’aversion à la perte :

  • Kahneman, D., &, Tversky, A. 1979. « Prospect Theory : An Analysis of Decision Under Risk », Econometrico, 47 (march) : 263-291.
  •  Kahneman, D., &, Tversky, A. 1984. « Choices, Values, and Frames », American Psychologist, 39(4) : 341-350.